Les idées déterminent notre destin

Un avenir plus favorable, une vie plus heureuse, un corps en meilleure forme, une santé exceptionnelle ou un esprit plus riche… débutent toujours avec des convictions de vainqueur.
Les idées déterminent notre destin et plus elles sont encourageantes, plus nous sommes en mesure de réaliser nos objectifs et de prendre la résolution de conserver ce que nous venons d’acquérir.

Croyez-le…

 

Les croyances favorables

Les croyances favorables telles que « Je peux le faire », « Je dispose de moyens formidables pour réussir » ont été forgées à travers vos expériences, spécialement au cours de votre enfance. De la même manière, les croyances nuisibles ou restrictives telles que « Je suis un incapable », « Je ne mérite pas de gagner », « Je n’ai pas le droit de réussir » ont été forgées très tôt dans votre vie.
Pour gagner à chaque tentative, vous devez formuler et vous accrocher à 5 idées fortes.
Vous devez littéralement transformer ces idées qui vous limitent et vous êtes bien entendu capable de le faire parce que tout comme elles ont été conditionnées (par les expériences, les idées…), elles peuvent être inversées, restructurées et modifiées.

 

Les questions que vous devez vous poser

Demandez, contemplez et intégrez les réponses aux 5 questions clés suivantes. Pour chaque affirmation, notez votre niveau de conviction de 1 à 5.

 

1. Est-ce que je le mérite ?

C’est à propos de vous. Quel est votre niveau d’amour-propre ? « Est-ce que je le mérite, ai-je le droit de connaître la réussite et de rester fidèle à mes résolutions ? », « M’est-il permis de rester équilibré plutôt que stressé et rejeté ». Ressentez cette question dans votre corps tout entier. C’est une étape cruciale que votre corps et votre esprit doivent accepter et intégrer.

 

2. Suis-je capable de mener ma résolution à son terme ?

La partie suivante se rapporte au plan que vous avez conçu pour établir votre résolution. « Suis-je capable d’agir de manière appropriée en respectant les différentes étapes que j’ai fermement décidé et qui me mèneront au succès ? » Lorsque vous avez répondu de manière affirmative à cette question, intégrez ceci dans votre corps et votre esprit. Vous ne devez pas seulement le savoir de manière cognitive, mais aussi sur le plan émotionnel. Votre corps n’est pas constitué uniquement d’un cerveau cognitif, mais également d’émotions et d’idées. C’est le système en entier qui doit l’accepter. Votre résolution doit faire partie de vous, vous devez l’intégrer, jusqu’à ce qu’elle fasse partie de vos comportements. C’est la solution simple pour transformer une mauvaise habitude en habitude favorable pour vous.

 

3. Est-ce avantageux pour moi ?

Ceci se rapporte aux procédures et aux comportements. « Les procédures et les comportements nécessaires me sont-ils avantageux ? » C’est une question cruciale. Les procédures et les comportements doivent être moraux, pratiques et terre-à-terre. Évaluez et déterminez si vos procédures sont avantageuses.
Sinon, modifiez-les. Vous ne souhaitez pas simplement prendre des résolutions ou définir des objectifs dans votre vie, vous devez être en harmonie et vivre en phase avec vos convictions profondes.

 

4. Est-ce concevable ?

Ici, nous devons considérer le chemin à accomplir pour atteindre votre objectif et prendre la résolution de conserver vos acquis. « Suis-je persuadé qu’il m’est possible de réaliser ce que j’envisage et de le conserver, en suivant ces étapes avantageuses ? » Le chemin pourrait être long ou difficile. Vous devez bâtir la conviction qu’il est concevable de suivre le chemin menant à ce que vous vous êtes fixé.
Vous devez endurer et ne jamais abandonner, même lorsque cela devient difficile. Et, au début, ça risque de ne pas être facile, rappelez-vous ce que nous avons vu sur la différence entre volonté et imagination. Par contre, une fois le cap passé, tout ira bien.

 

5. Le résultat final est-il pertinent ?

Ce point analyse le résultat lui-même. « La résolution que j’ai prise est-elle en phase avec qui je suis ? » De nouveau, vous allez être confronté à un problème d’harmonie. Vous allez devoir spécifier le « pourquoi » de votre résolution et vous découvrirez si ce que vous voulez vraiment est pertinent ou non.