Faites des listes

Nous avons eu l’occasion d’en parler à de multiples reprises, je note tout. Mon outil de productivité le plus utile est un simple carnet que je porte en permanence sur moi. Rien ne vous oblige à faire comme moi, vous pouvez tout à fait préférer une application en ligne, il y en a plusieurs de gratuites. Pour ma part, je préfère le contact de la feuille que l’on tourne.
Ce carnet (ou votre application) a une double utilité : Il me sert à noter les idées qui me passent par la tête pour ne pas les oublier, il me sert également à écrire les listes des choses que j’ai à faire et à ne rien oublier.
Vous pouvez d’abord faire une liste hebdomadaire, un jour de fin de semaine se prête bien à cette tâche, qui comprendra les activités importantes réparties du lundi à la fin de semaine suivante.
Vous pouvez ensuite faire une liste quotidienne, souvent le soir pour le lendemain, avec les trois ou quatre activités que vous devez faire absolument.
Là encore, il s’agit d’une habitude qu’il faut acquérir. Choisissez les jours et les heures qui vous conviennent le mieux.
Si vous avez pris l’habitude de faire les exercices « Le cadeau du jour » et « La liste de vos qualités », vous pouvez en profiter pour réaliser la liste quotidienne.

 

Prenez garde aux conséquences

Si vous êtes souvent tenté d’abandonner votre travail pour vous détendre ou passer du soi-disant bon temps, gardez toujours en mémoire les conséquences probables.
Imaginons que vous vouliez perdre du poids, l’exemple est plus facile que la création d’entreprise. Si vous mangez deux parts d’une sucrerie quelconque ce soir, cela impliquera de faire plus d’activité physique demain pour éliminer le surplus de calories. Si vous ne faites pas cette séance de sport supplémentaire, vous allez encore prendre plus de poids (et de graisse) et votre volonté va en prendre un coup. Il y aura de fortes chances que vous finissiez les restes de ces sucreies (c’est trop bon et vous avez eu une remise d’enfer en en achetant trois d’un coup) le lendemain soir… A ce rythme vous pourrez dire au revoir au super maillot de bain que vous venez d’acheter et dans lequel vous voulez crâner cet été sur la plage, lors de super vacances prévues avec vos amis.

Bref, pensez toujours aux conséquences de vos actes. Et n’oubliez pas que quelque soit ce que vous changez en vous, il y aura toujours un prix à payer.

 

Vous n’êtes pas seul au monde

La plupart du temps les objectifs que l’on souhaite atteindre affectent directement ou indirectement d’autres personnes. Si vous voulez créer une entreprise, par exemple, votre rythme de vie va forcément avoir une incidence sur la manière dont les autres membres de votre famille perçoivent les rapports familiaux. Il y a, en effet, de fortes chances que vous soyez beaucoup moins présents, sans compter que lorsque vous serez présent physiquement, il ne soit pas certain que vous le soyez intellectuellement.

Veillez à prendre en compte l’influence de vos projets sur les personnes qui vous entourent, sinon vous risquez de subir des réactions surprenantes avec des conséquences désagréables. N’oubliez jamais d’impliquer vos proches, ils peuvent être votre meilleur soutien.

 

Attention aux téléphones

Nous avons déjà abordé le sujet avec les réseaux sociaux et les messageries. Qu’ils soient fixes ou portables, les téléphones sont une importante source de distraction. Si vous voulez vraiment profiter de vos séances de travail, le mieux est quand même de mettre vos appareils en mode silence. Les gens qui vous appellent vous laisseront un message si nécessaire.
La plupart de ceux qui me connaissent savent qu’il est beaucoup plus facile de me joindre par mail que par un appel. Il y a très longtemps que j’ai décidé de ne répondre qu’aux appels que j’ai planifié à l’avance. De toute façon, la question ne se pose même pas car je suis très souvent en coaching et, je pense que vous comprendrez qu’interrompre une séance de coaching pour répondre au téléphone n’est pas du meilleur effet, surtout si vous voulez vraiment aider vos clients.

 

Attention aux emails

Ne consacrez pas plus de 5 minutes par heure à surveiller vos emails et ne répondez à vos emails qu’à des moments planifiés.
Le mieux est quand même de vous occuper de vos emails à des moments prédéterminés de la journée (le matin, le midi, le soir, et rien entre ces trois séances). Si vous ne pouvez pas résister, consacrez au maximum 5 minutes par heure à vérifier vos emails. Et ne faites que vérifier, pas question de vouloir commencer à y répondre si vous êtes dans une séance de travail.