Pour bien vous exprimer

Autrement dit, si vous ne réfléchissez pas avant de dire quelque chose, vous pourriez mal vous exprimer et heurter les sentiments de quelqu’un voire perdre une relation ou un ami.

 

Pourquoi est-ce important ?

Comme tout le monde, ce trait de caractère fait partie de ceux que vos parents ont certainement essayé de vous inculquer lorsque vous étiez enfant. Combien de fois vous ont-ils dit de réfléchir avant de prendre la parole ?
Même avec les meilleures intentions du monde, qui ne s’est pas senti au moins une fois coupable des conséquences de ses paroles ?
Quand il est question de devenir un champion dans la vie, vous devez vraiment vous en tenir à ce conseil et toujours penser aux conséquences de ce que vous vous apprêtez à dire. N’oubliez pas qu’en plus des mots prononcés, il existe également la possibilité de se tromper dans la perception des mots employés.
Pour servir de démonstration, je viens juste d’avoir une mauvaise interprétation de mots prononcés. Il y a quelques minutes, j’étais au téléphone avec Stan, un collègue avec qui je travaille souvent. Nous avons convenu de nous rencontrer lundi prochain. Heureusement que nous avons l’habitude de la métacommunication, autrement dit la façon de communiquer sur la communication, et que nous n’hésitons pas à poser les questions qui conviennent. Sans ça, nous risquions de ne pas nous retrouver, son «lundi prochain» n’étant pas le même que le mien. Comme nous sommes le week-end, pour moi, c’est le lundi qui arrive, donc le prochain, et pour lui, c’est le lundi de la semaine prochaine.

 

Les mots sont puissants

Beaucoup de personnes célèbres ont parlé sans réfléchir avant et ça leur a valu pas mal de déboires, si ce n’est des conséquences dramatiques. Ça peut ruiner une réputation ou mettre un terme à une carrière.
La prochaine fois que vous allez devoir vous exprimer, gardez ces quelques conseils dans un coin de votre mémoire et tenez-en compte avant de prendre la parole.

1. Les mots sont puissants
2. Le choix de vos mots définit qui vous êtes
3. Les mots peuvent aider les gens
4. Les mots peuvent heurter les gens (faites le bon choix)
5. Le choix de vos mots est le reflet de qui vous êtes
6. De nos jours, on ne peut pas ne pas communiquer, et vos paroles resteront dans la mémoire collective (réseaux sociaux entre autres)

Il est primordial de prendre conscience que tout ce que vous dites, reste à la portée de tous. N’oubliez pas, non plus, qu’il est très facile de manipuler un texte en le sortant de son contexte (par exemple).
A l’heure des médias sociaux, si vous postez quelque chose sur Facebook ou sur Twitter, ça deviendra accessible au plus grand nombre. Demandez à n’importe quelle célébrité : une fois que c’est sur la toile, il est extrêmement difficile, voire impossible, de s’en débarrasser.

 

Exemple d’une personne qui n’a pas suivi ce conseil :

Todd Akin membre du congrès américain nous donne un brillant exemple de ce qu’il ne faut pas faire en la matière.
M. Akin, qui était membre du congrès pour la sixième fois, pris part à une interview en 2012, il fut interrogé sur ses opinions vis à vis de l’avortement. Il fit plusieurs déclarations dont celle-ci.
« Il me semble que, d’après ce que disent les docteurs, c’est plutôt rare. »
Akin déclara sur les avortements à la suite d’un viol : « Si c’est un viol légitime, le corps des femmes a des moyens d’arrêter naturellement ce processus. Mais imaginons que cela ne fonctionne pas : je pense qu’il devrait y avoir une peine; mais celle-ci devrait s’adresser au violeur et non pas à l’enfant. »
Ses commentaires provoquèrent un tollé au sein des politiciens et des défenseurs des droits des femmes. Dans l’intention de lever l’outrage, Mr Akin expliqua qu’il s’était mal exprimé, mais malheureusement le mal était fait. Comme on peut le prévoir en pareil cas, personne ne vint prendre sa défense et beaucoup en appelèrent à sa démission.

Dans l’ombre du vent, Carlos Ruiz Zafón, écrit « Les gens ont une propension à se compliquer la vie, comme si la vie n’était pas déjà assez compliquée comme ça. »
Avant de parler sans réfléchir avant, imprégnez-vous cette citation.

 

Astuces qui peuvent vous aider

Passons à un exercice simple : Réfléchir avant de parler, suivant votre type psychologique, ça vous posera plus ou moins de problème mais il y a plusieurs astuces qui peuvent vous aider dans cette démarche.
Comme d’habitude, nous allons prendre le temps de prendre des notes. Souvenez-vous de plusieurs fois où vous avez parlé sans réfléchir aux conséquences et notez au moins 5 exemples.
Reprenez votre liste et notez en face les impacts négatifs que ces paroles ont généré.

Exemple de la vie de tous les jours (à ne surtout pas imiter)
J’ai dit à ma femme que son pantalon la grossissait.
Elle s’est mise en colère et depuis ma vie est un enfer.

Bien que cette liste ne va pas régler vos problèmes par enchantement pendant la nuit, elle va vous permettre de prendre conscience du prix qu’il faut payez en cas d’erreur. Vous deviendrez plus conscient des résultats négatifs qui surviennent lorsque l’on parle sans réfléchir.

 

Conseils pratiques

Voici quelques conseils sur comment réfléchir avant de parler dans la vie de tous les jours:

  • Réfléchissez bien avant de dire quelque chose.
  • Dans une situation tendue, assurez-vous de prendre le temps de réfléchir avant de dire quelque chose. Vous pouvez compter (de 3, 5, ou 10 secondes) avant de répondre. Rappelez-vous le proverbe qui dit qu’il faut tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler.
  • Observez plus que vous ne parlez. Rappelez-vous nos précédents articles, vous avez 80 % de capteurs (deux yeux et deux oreilles) et 20 % d’émetteur (une seule bouche).
  • Avant de dire quelque chose d’important, rappelez-vous l’acronyme ENETA : Efficace, Nécessaire, Exact, en Temps opportun, Approprié.
  • Étudiez la réaction de votre auditoire aux paroles que vous prononcez. Gardez bien en mémoire que nous avons tous une perception particulière aux mots que nous entendons.
  • Soyez conscient et attentif aux gestes que vous utilisez et au ton que vous employez, rappelez-vous l’importance du para-verbal et du non verbal face aux mots que vous prononcez. Souvent, la façon dont vous dites les choses est plus importante que ce que vous dites.
  • Les paroles comptent, les écrits aussi : ne répondez jamais immédiatement à un email accusateur ou provocateur. Laissez passer une journée ou deux pour prendre du recul et répondre à froid, à votre avantage.