Il vaut mieux prévenir que guérir

Dans cet article, je réagis à quelque chose que je constate beaucoup trop souvent. Je ne vous donnerai donc pas de solutions pour vous mais je vais vous donner les moyens d’éviter à vos proches de souffrir d’un manque d’estime de soi. Ne vous inquiétez pas, votre tour viendra mais pour aujourd’hui, je pars du principe qu’il vaut mieux prévenir que guérir !

De multiples raisons

Vous savez certainement qu’il y a beaucoup de raisons pour lesquelles les gens souffrent d’un manque d’estime d’eux-mêmes et de confiance en soi, ça peut provenir d’un déséquilibre chimique, d’un manque de foi, d’occasions ratées dans le passé, d’un manque de discipline dans l’éducation ou de beaucoup d’autres choses. Cependant, beaucoup y compris dans le corps médical reconnaissent que la première cause du manque d’estime du moi est due à un manque de réaction positive et d’amour donné aux enfants pendant les premières années de leur vie.  Alors, comme je vous le disais plus haut, ça va être le sujet de cet article.

Ce qui se passe trop souvent est que les enfants naissent avant que leurs parents aient mûri suffisamment pour se concentrer pleinement sur leurs responsabilités d’adulte et sur les valeurs de la famille. Dans la course à la réussite, lorsque les deux conjoints travaillent de longues heures, essayer en plus du travail, de l’éthique de la vie et de la moralité, d’apprendre ensemble comment bien gérer sa vie de famille représente beaucoup à la fois. Et souvent les adultes manquant de maturité se rendent compte qu’ils suivent les pas de leurs propres parents, ils répètent les mêmes erreurs que ces derniers ont commises dans leur propre enfance.

Quelques exemples

Si vous êtes parent, analysez si ces affirmations s’appliquent à vous et… tirez-en les conclusions.

  • Beaucoup de parents ne laissent pas simplement leurs enfants essayer, réessayer et faire leurs propres expériences. Je ne dis pas qu’il faut leur laisser mettre la main sur une plaque de cuisson pour qu’ils se rendent compte par eux-mêmes que ça brûle. Je parle surtout des petites choses de la vie qu’on leur empêche de faire et qui ne leur permet pas d’accumuler les expériences.
  • Beaucoup de parents ne complimentent pas leurs enfants lorsqu’ils ont accompli quelque chose de bien, considérant comme allant de soi ce que leurs enfants viennent de réaliser. Ils doivent se rendre compte que nous vivons dans un monde semé d’embûches et plein de défis. Nous verrons plus tard, lorsque nous aborderons l’Analyse Transactionnelle, qu’il est indispensable de complimenter les bonnes actions et de ne pas se contenter de hurler lorsque vos enfants font quelque chose qui ne vous convient pas.

Les adultes ont raison

Un autre facteur important est que les enfants sont persuadés au fond de leur cœur que tous les adultes ont raison, et ils basent leurs propres valeurs et leur système de réaction par rapport à eux.
Cependant, beaucoup trop d’adultes qui élèvent de jeunes enfants luttent encore malheureusement contre des tas d’abus tels que la consommation de substances illégales, les jeux d’argent, l’abus de l’alcool et bien d’autres vices dont je vous passe les détails. Les résultats font que ces adultes ne faisant pas simplement ce qui est le meilleur pour eux-mêmes ou pour leur famille, donnent un très mauvais exemple à leurs jeunes enfants qui essaient de suivre leurs pas.

Les enfants et les adultes ont besoin de réaction positive pour encourager une vie saine, sincère et dénuée d’inquiétude. Démarrez jeune, encouragez votre conjoint et vos enfants à faire de bons choix, des choix sains et positifs. Et quand ils ne réussissent pas quelque chose, offrez-leur des encouragements, poussez-les à essayer et réessayer. En clair, aidez-les à faire leurs propres expériences et à trouver leur voie de personne responsable.

Encouragez l’éducation

N’hésitez pas à encourager leur éducation, sans vous soucier de votre niveau. Trop d’adultes veulent que leurs enfants empruntent la voie du succès mais cependant tout au long de leur enfance ils les empêchent d’avancer dans leur éducation. Les raisons sont multiples mais l’une d’entre elles, que je rencontre souvent est que les parents, inconsciemment, n’aiment pas que leurs enfants en sachent plus, voire beaucoup plus qu’eux. Ils ont l’impression que ça remet en cause leur autorité, croyez-moi, il n’en est rien !

Offrez tout ce que vous pouvez à votre entourage, à vos enfants en particulier, par exemple beaucoup de lectures, encouragez des ateliers ou diverses activités, classes en ligne, ebooks et tout ce que vous pourrez trouver pour les aider à évoluer.

Une bonne piste à suivre est de les faire participer à des MOOCs qui leurs plaisent. Le MOOC (Massive Open Online Course), autrement dit Formation en Ligne Ouverte à Tous (FLOT), est un type ouvert de formation à distance capable d’accueillir un grand nombre de participants. Les participants aux cours, enseignants et élèves, sont dispersés géographiquement et communiquent uniquement par Internet. Il peut arriver que plus de 100 000 personnes soient réunies pour un cours. N’hésitez pas à vous servir de votre moteur de recherche favori pour trouver des idées. Personnellement, je me sers beaucoup de https://www.fun-mooc.fr

Renforcez leurs forces dans les sujets scolaires et intellectuels (échecs, maths, musique…), dans leurs passe-temps (habiletés, instruments de musique, chant…) et dans leurs rapports aux autres (volontariat, bénévolat…)