Les moyens de reconnaître les différents états du Moi

Arrivés à ce niveau, la question qui se pose est la suivante : « C’est bien beau toute son histoire de Parent, d’Adulte et d’Enfant mais à quoi ça va bien pouvoir me servir à moi ? » Une des réponses, car il y en a plusieurs, est assez simple, c’est un des moyens de très bien communiquer : Traitez votre interlocuteur comme il a besoin d’être traité.
Vous devez donc commencer par déterminer à qui vous vous adressez en déterminant de quel état du Moi il se sert. Observez le comportement, les vêtements, la voix, le vocabulaire, les attitudes, les postures… de votre interlocuteur sera le meilleur moyen de savoir à qui vous avez affaire. Un bon moyen est de commencer l’essai avec vous puisque je suppose que vous vous connaissez, au moins un peu. Vous allez devoir :

  • Analyser l’effet que la personne provoque sur les autres, les réponses qui vous sont données. Par exemple : Si de nombreuses personnes vous font la morale, vous mettent en garde contre vos actions, ça signifie qu’elles se servent alors de leur Parent, vous pouvez donc en conclure que vous utilisez surtout votre moi Enfant.
  • Faire l’inventaire du passé, de la famille, de l’école, des origines sociales, des histoires d’enfance…
  • Faire l’auto diagnostic du vécu, de ce que pense la personne, de ce qu’elle fait, de ses ressentis, bref de tout ce qu’elle vit. Le plus vous aurez de détails, le plus vous pourrez affiner votre résultat.

Bien sûr, tout ça parait rébarbatif mais ça va plus vite que ce que vous pensez, surtout quand on commence à avoir de l’expérience. Et il n’est pas utile dans tous les cas d’aller très loin. L’effort que vous devrez fournir est toujours proportionnel à l’enjeu.
Muni de ces connaissances, vous pourrez mener le jeu à votre guise et nous verrons comment faire et quelles techniques appliquer suivant les résultats que vous escomptez. Ne vous trompez pas, TOUTES les méthodes passent par cette phase de collecte d’informations.

 

Trois conseils d’utilisation des états du Moi

Avant de vouloir agir sur les autres, commençons par vous. Je vais vous donner trois conseils pour bien vous servir de vos états du Moi

 

Premier conseil :

Pour prendre une décision, il est utile, voire indispensable si la décision est importante, de faire le point avec les trois états de votre Moi :

  • Que me dit mon moi Parent ?
  • Que me dit mon moi Adulte ?
  • Que me dit mon moi Enfant ?

Et de décider en accord avec vos trois états du Moi. Celui que vous allez oublier ne tardera pas à se rappeler à votre bon souvenir et il saura comment vous faire regretter votre décision.

 

Deuxième conseil :

Pour résoudre un problème, il est utile que vous vous posiez trois questions :

  • Est-ce de ma responsabilité ? Si ce n’est pas de votre responsabilité, inutile de jouer les bons samaritains, laissez la personne responsable se débrouiller. Sans compter que ça vous évitera certainement bien des désagréments en cas d’échec.
  • En ai-je les moyens ? Si vous n’en avez pas les moyens (quel que soit le type de moyens : financiers, intellectuels…), à quoi bon vous fatiguer puisque c’est perdu d’avance.
  • En ai-je envie ? Vous êtes face au point le plus complexe car même si vous n’en avez pas envie, vous avez peut-être « peur de décevoir », maintenant c’est à vous de choisir. Je n’ai qu’un seul conseil à vous donner, si vous n’en avez pas envie, ne le faites pas !!!

La réponse oui aux trois questions facilitera la résolution de votre problème.

 

Troisième conseil :

Pour que ce soit vraiment efficace, vous devez maintenir vos états du Moi, vivants, spécialisés et les laisser dialoguer entre eux :

  • Pour les maintenir vivants vous devez les actualiser tous les trois. C’est-à-dire qu’il est nécessaire que vous vous serviez du premier conseil en investissant chacun des états suivant les situations auxquelles vous êtes confronté.
  • Pour les maintenir spécialisés, vous ne devez pas perdre de vue que chaque état a une fonction spécifique qu’il convient d’utiliser au bon moment. Par exemple, pendant la pause-café, abandonnez votre moi Enfant qui vous servait pour travailler et prenez votre moi Enfant le temps de la pause.
  • Pour maintenir le dialoguant entre eux, vous devez prendre conscience que chaque état est perméable aux deux autres. Par exemple, le moi Adulte a accès à des informations sur le moi Parent et sur le moi Enfant, ce qui vous permet d’organiser un dialogue intérieur très utile, ne serait-ce que pour connaitre avec précision vos limites.