Le chemin et la destination

La motivation est aussi une question de point de vue. Si vous êtes fatigué de travailler dans le seul objectif de terminer un projet qui ne vous passionne pas plus que cela, changez de point de vue.
Décidez de travailler juste pour le plaisir de travailler et oubliez la finalité. Il n’est pas difficile de trouver de la satisfaction dans le simple fait d’agir, de faire, de construire, de réaliser.
En règle générale, le voyage compte beaucoup plus que la destination et n’oubliez pas que tous les voyages commencent par un premier pas. Alors, allez-y, lancez-vous et apprenez à apprécier votre voyage.

 

Tenez un journal

Je sais que j’insiste beaucoup, que j’y ai consacré un article et que je reviens souvent sur le sujet.
N’oubliez pas l’exercice du « Cadeau du jour », il est très bon pour le moral. Notez dans un carnet ou dans votre application préférée les points positifs de chaque journée passée. Je vais aller un peu plus loin que ce que je fais d’habitude et, pour une fois, pendant toute la durée de votre création, vous pouvez également noter les soucis et les désagréments, dans un but constructif bien entendu. N’hésitez pas à relire vos écrits quelques semaines plus tard. Vous constaterez que le chemin parcouru est plus important que prévu. Cela vous permettra de comprendre que vous faites beaucoup plus de choses que vous ne l’imaginez et c’est très motivant.

 

Persévérez

Tenté d’abandonner ? Continuez encore 5 minutes.
Lorsque vous sentez que vous avez atteint la limite (en fin de journée par exemple), posez-vous 3 minutes, puis faites-en un peu plus. Continuez malgré tout, même si vous en avez marre, pendant un court instant.
Vous n’aurez peut-être pas terminé votre liste de choses à faire, mais savoir que vous avez donné votre meilleur vous permettra de commencer la journée du lendemain avec un surplus de motivation ce qui vous aidera à rattraper le retard.

 

L’échec n’est pas une option

OK, vous n’êtes pas bloqué dans une mission pour la NASA, mais quand même.
Imaginez-vous dans une telle situation et cela vous fera relativiser votre situation. Vous avez le droit de paniquer mais vous n’avez pas le droit de rester sans rien faire. Réagissez, prenez du recul, et trouvez un autre moyen de procéder.
Sinon, vous pouvez également suivre Elon Musk qui relativise : « Il y a une idée idiote que l’échec n’est pas une option à la NASA. L’échec est une option ici. Si les choses n’échouent pas, vous n’êtes pas assez innovant. » Voilà une réflexion qui vous permettra de relativiser.

 

N’abandonnez jamais

Il ne jamais dire jamais.

Vous pouvez changer les tactiques, vous reposer un temps, redéfinir votre objectif, mais aucune de ces stratégies ne veut dire abandonner. Jamais ne doit pas faire partie de votre vocabulaire : il y a toujours une solution (sinon il n’y a pas de problème).
La prise de recul, le questionnement et la réflexion sont des forces. Tout comme la capacité à choisir et à décider. Par contre le doute n’est pas permis.
De même si vous passez trop de temps à penser à un projet, vous ne le réaliserez…jamais.

 

Le mieux est l’ennemi du bien

Viser la perfection c’est comme viser la lune… C’est pas gagné… Ce que vous pouvez faire, c’est vous améliorer et améliorer votre situation, dans le but de faire mieux ou plus. Mais il y a un moment où il faut s’arrêter et terminer le travail entrepris. Pour rester productif il faut stopper une étape lorsque son état d’avancement permet de passer à la suivante.
Il y a sûrement un compromis à trouver entre le travail bâclé et le travail parfait.