Représentation des couleurs

 

Contrairement à ce qu’enseignent certaines méthodes, le langage des couleurs n’est pas universel, sa signification varie en fonction du lieu et de l’époque. Ce qui n’empêche pas que pour un lieu et une époque donnés, ces méthodes s’avèrent assez bonnes.

C’est la raison principale qui fait que je préfère utiliser la méthode  DISC d’origine à des méthodes moins pures qui peuvent fausser l’interprétation des résultats. N’oublions pas que nous avons tous notre propre perception de notre environnement.

 

• Rouge

C’est la couleur qui impacte le plus nos fonctions physiologiques, elle traduit la vitesse mais aussi le danger, le sang, la guerre, la destruction, la colère, la violence et l’agressivité. Elle est aussi associée à la passion, à la sensualité et au désir.

En Asie, le rouge est aussi le symbole de la mort et de la renaissance; ainsi que celle de la vie, du feu et de la chaleur. En Chine, le rouge est considéré comme le symbole du bonheur.

 

• Jaune

Dans l’antiquité, le jaune était associé à la chaleur, l’énergie, la joie, la puissance, le soleil et la lumière. Symboliquement couleur de l’or, il représentait le pouvoir, la sagesse et la richesse.

Plus tard, il prendra un caractère négatif en devenant la couleur de Judas, des chevaliers félons ou des maris trompés. A cette époque, le jaune sera la couleur de la trahison, de la jalousie, de la dépravation et de l’orgueil. Il symbolisera les menteurs, les trompeurs, les hérétiques et sera associé aux maladies, à la gêne et au dépit. Signification qu’il conserve encore dans certaines régions du monde.

De nos jours, il représente plutôt le renouveau printanier, les richesses naturelles en étant la couleur de l’or, du miel et de la plupart des céréales. En étant l’une des couleurs les plus claires, il évoque la gaieté, la jeunesse, la lumière, l’éternité et la foi.

Très souvent, lorsque je me sers d’une méthode basée sur les couleurs dans des pays comme le Maroc, le jaune évoque plus la maladie que l’expansion.

 

• Vert

Difficile à fabriquer et à maîtriser, le vert a longtemps été considéré comme le symbole de l’instabilité et représentait ce qui bougeait, changeait et variait. Les saltimbanques et les bouffons s’habillaient en vert.

Plus négativement, il représentait le démon, les esprits et les créatures maléfiques. Il continue d’ailleurs à représenter les martiens. Au Moyen Âge, c’était la couleur du poison, les vêtements étaient, en effet, teints en vert grâce à l’arsenic, un poison mortel.

De nos jours, les jeux de hasard s’organisent sur des tables tapissées de vert.

L’islam fut le premier à associer le vert à la nature, symboliquement cette couleur est synonyme d’oasis et de paradis.

De nos jours, le vert est redevenu une couleur médiane, considérée comme apaisante. Il représente la chance, la fidélité mais aussi l’immaturité.

Plus récemment, il s’est retrouvé associé à l’écologie.

 

• Bleu

Durant l’Antiquité, seuls les Égyptiens voyaient dans le bleu une couleur porte bonheur car ils la liaient à l’immortalité et à la vérité. A la même époque elle était, par contre, peu appréciée par les Occidentaux.

Par la suite, elle devint sacrée au Moyen Âge, période pendant laquelle elle était associée à la robe de la vierge et aux cieux, ce qui lui permit d’accéder au rang de couleur divine.

Elle symbolisait la fidélité, la chasteté, la loyauté et la justice.

De nos jours, elle est devenue symbole de paix, de calme, de sagesse et de liberté. C’est la couleur qui a été choisie par de nombreux organismes internationaux tels que l’ONU, l’UNESCO, le conseil de l’Europe ou l’Union Européenne pour ne citer qu’eux.