La complexité de la communication

Je me rends compte qu’avant d’approfondir la première méthode de communication que j’ai déjà évoquée, il est temps de nous intéresser à la communication proprement dite. Nous reviendrons sur la méthode DISC, autrement dit l’étude des types psychologiques tout de suite après.

 

A utiliser à bon escient

Déjà un mois que nous parlons de vous, de la manière de changer votre vision de la vie à travers des méthodes simples et qui apportent de bons résultats.
Pour bien comprendre et pour pouvoir aller plus loin, nous allons nous intéresser au concept de « communication totale ». Dès que vous serez en mesure d’appliquer ce concept, il n’y a pas grand-chose qui sera en mesure de vous résister. Ne perdez pas de vue qu’il faut savoir faire preuve de tolérance et de flexibilité, ne vous servez jamais de ce savoir pour « influencer » les autres à mauvais escient.

La communication totale, la grille de HYMES

D. HYMES a proposé pour décrire une situation de communication et les événements interactifs qui y surviennent une grille basée sur un procédé mnémotechnique exploitant l’acronyme « SPEAKING ». Chacune des lettres représente un constituant de l’interaction :

S pour Setting

Le setting va représenter le cadre spatio-temporel de l’événement communicatif, il va nous inciter à prendre en compte tous les éléments : temps, lieu, atmosphère…

P pour Participants

Qui sont les participants, l’enjeu de la communication peut être différent suivant ceux qui y prennent part.

E pour Ends (Fins)

Les finalités, les motivations, les intentions des intervenants. Tout ce qui va concerner les buts à atteindre, les intentions de chacun, les résultats obtenus en commun.

A pour Actes

Ce que font les participants pour réaliser leurs objectifs, les stratégies communicatives qu’ils vont mettre en place. Le style qu’ils vont employer : poétique, sentimental, référentiel… Les comportements kinésiques et gestuels.

K pour Keys (Clés)

La « tonalité » utilisée pour les échanges : intonation, ton de voix, le registre de la langue, les aspects para verbaux, par exemple : conseil, taquinerie…

I pour Instruments

Les différents canaux, la vue, l’odorat, l’ouïe, le goût, la voix, les codes et les sous codes de la communication : écrit, oral ou autres…

N pour Normes

Les conventions à respecter, les règles de l’organisation de la communication, les tours de parole selon les statuts et les rôles de chacun, les conditions et les circonstances qui amènent à l’interaction. Pour HYMES, les normes font partie de tout acte communicatif et sont plutôt d’ordre sociologique que linguistique.

G pour Genre

Le type d’activité concerné par la communication : ça peut aller du sermon à la conférence, de la conversation sérieuse ou ordinaire au débat. Ça peut également être un conte, des chants, une devinette…

 

Tenez compte de l’enjeu de la communication

Comme vous le voyez, lorsque l’on veut considérer la « communication totale », nous entrons dans une autre façon de voir le simple acte d’échange. Bien entendu, lorsque vous discutez entre amis, il n’est pas utile de tenir compte de tous ces éléments mais le plus « l’enjeu » de l’échange deviendra important, le plus il sera important de tenir compte et surtout de dominer tous ces paramètres.

Le nombre de questions que vous me posez me permet de prendre conscience de l’énormité de la tâche qui m’attend si je veux vous transmettre rapidement un maximum de savoir.
Je suis avant tout un consultant en communication et un spécialiste de la formation professionnelle. Ces « casquettes »» me permettent de comprendre que si nous voulons vraiment progresser rapidement et efficacement, je vais devoir m’y prendre autrement.
Non pas que je renonce, ce blog restera tel qu’il est ce moment, la formule me plait bien et votre nombreux courrier (dont je vous remercie) me montre que je suis sur la bonne voie.

Toutefois, vous êtes nombreux à me demander si je ne peux pas vous proposer des formations immédiatement opérationnelles. Comme je vous le disais plus haut, la formation professionnelle est mon métier. En tant que consultant depuis de nombreuses années, j’ai en ma possession des dizaines, voire des centaines de formations éprouvées.
L’avantage de ces formations est qu’elles ont le mérite d’exister et surtout d’avoir fait leurs preuves auprès d’un nombre considérable de personnes.

Je pense donc à une méthode qui devrait pouvoir satisfaire tout le monde :

  • D’une part, je continue le blog tel qu’il est.
  • D’autre part, je proposerai à ceux d’entre vous qui ont des besoins plus spécifiques l’accès direct à mes contenus. C’est-à-dire à mes formations telles que je les dispense à mes clients, non pas en salle de formation mais plutôt sous forme de e-learning ou de modules complets. Je suis en négociation avec des « professionnels » de ce secteur et je serai en mesure de vous en parler plus longuement dans les semaines, voire les jours qui suivent.