Dans la peau d’un gagnant

L’objectif de cet article est de vous mettre dans votre future peau, celle que vous endosserez lorsque vous aurez atteint votre objectif. S’il existe bien un bon moyen de renforcer vos qualités, c’est de faire comme si c’était déjà fait, comme si vous aviez déjà atteint votre situation rêvée. Cette approche est un bon outil pour prendre du recul sur soi-même, observer son comportement et sa manière d’être, et pour décider comment vous y prendre pour agir différemment.

Tout au long de cet article, nous allons donc nous concentrer sur les qualités que vous souhaitez développer, en trouvant les personnes qui pourraient vous servir de modèle, et en agissant comme vous pensez qu’elles pourraient agir. C’est un peu le concept de la PNL (Programmation Neuro Linguistique)

 

Trouvez vos modèles

1. Listez cinq traits de votre personnalité que vous considérez négatifs ou cinq défauts que vous pensez avoir.
2. Pensez aux personnes de votre entourage qui n’ont pas ce genre de défaut. Établissez une liste de personnes n’ayant pas ce défaut, de préférence une personne par défaut.
3. Pourquoi pensez-vous que ces personnes n’ont pas ces défauts. Concrètement, qu’est-ce qui les différencient de votre attitude ? En quoi agissent-elles différemment de vous ?
4. Identifiez trois moyens ou trois attitudes que vous pourriez utiliser pour agir dorénavant « comme si » vous n’aviez plus ces défauts.

Et… Faites « comme si »

Beaucoup de personnes s’inquiètent au sujet des compétences qu’elles n’ont pas. Certaines sont préoccupées par leur manque de confiance en elles, leur manque de grâce ou de charme. Elles pensent ne pas être de la partie. Elles craignent de ne pas être à la hauteur. Le meilleur moyen d’aller au-delà de ces insécurités est de faire semblant. Si vous n’avez pas confiance en vous ou que vous sentez que vous êtes mis à l’écart… Agissez en donnant le change. « Faites comme si » vous étiez la personne que vous souhaiteriez être. L’exercice que nous allons développer dans cet article vous aidera à apprendre à « faire semblant ».

 

Identifiez vos faiblesses

La première chose à effectuer consiste à identifier quelques-unes de vos faiblesses, qu’elles soient réelles ou imaginaires. Faites une introspection et trouvez des traits de personnalité ou de faiblesses négatives que vous pensez avoir. Prenons quelques exemples : je suis paresseux, je manque de confiance en moi, je suis craintif, je n’aime pas parler en public car je ne suis pas un bon orateur, je ne suis pas ponctuel, etc…

Pensez et notez au moins cinq d’entre elles.

Pour chacune de vos faiblesses, pensez à quelqu’un qui ne la possède pas. Vous pouvez penser à des personnes de votre entourage, des célébrités, des hommes ou femmes d’affaires ou à n’importe qui. Pour chacune des faiblesses que vous venez de noter, listez quelqu’un qui personnifie son contraire.

 

Passez à l’analyse des résultats

Continuons dans ce registre… Maintenant que vous avez une liste de plusieurs personnes, déterminez pourquoi vous pensez que ces dernières ne possèdent pas les mêmes faiblesses que vous.

  • Comment agissent-elles différemment ?
  • Comment dépassent-elles ou évitent-elles ces faiblesses?
  • Quels traits de caractère ont-elles et que vous n’avez pas ?

 

Maintenant… Faites « comme si »

Arrivé à ce stade, il est temps que vous puissiez « montrer et prouver ». Maintenant que vous venez d’établir ces listes, vous allez identifier trois façons différentes de « faire semblant ». Essayez, prenez le temps nécessaire mais surtout  ne baissez pas les bras tant que vous n’y êtes pas arrivé. Si vous êtes réservé et que vous avez identifié une personne qui ne l’est pas, analysez en détail comment elle procède… puis agissez simplement comme elle pendant au moins une semaine. Voyez ce qui va se produire, si vous le faites bien, croyez-moi, vous allez être surpris.