Votre communication interpersonnelle

Il y a maintenant plusieurs mois que vous travaillez sur vous, à partir de maintenant, nous allons nous intéresser à votre Communication interpersonnelle.

Commençons par faire le point :

Si, comme je l’espère, vous vous servez de votre « carnet de bord ». Vous devriez, d’une part, avoir une semaine de « cadeaux du jour » pour vous prouver que finalement tout se passe « plutôt bien » dans vos journées. Et d’autre part, vous avez également dû remplir et compléter la « liste de vos qualités », vous permettant de prendre conscience de ce que vous savez et êtes capables de faire.

Je pense que vous prenez également le temps de pratiquer la « cohérence cardiaque » et que vous abandonnez un peu votre voiture au profit de la marche à pied, tout comme, vous devez préférer l’escalier à l’ascenseur. Tout cela, bien entendu, si votre état de santé vous le permet.

Allons-y, après le travail personnel,

Nous allons nous intéresser maintenant à vos relations interpersonnelles.

 

Comment fonctionnez-vous ?

Si vous voulez vraiment vous améliorer, une des premières choses à faire est d’analyser votre façon de fonctionner, pour cela, vous allez identifier vos principaux traits de caractère. A partir de cette prise de conscience de votre « manière de fonctionner », vous en tirerez les conséquences qui s’imposent et vous aurez une idée plus précise des efforts que vous allez devoir fournir.
Rassurez-vous, il ne s’agira pas de changer de personnalité mais de prendre conscience de votre manière de fonctionner. Suite à cette prise de conscience, si vous en ressentez le besoin, vous pourrez compenser certaines lacunes ou corriger certains excès, tout en restant vous-même.
Dans les articles qui vont suivre, vous allez apprendre à utiliser un modèle comportemental simple qui vous aidera :

  • A mieux vous comprendre dans vos forces et vos faiblesses.
  • A mieux comprendre les autres dans leurs forces et leurs faiblesses.
  • Et surtout à mieux communiquer, donc à mieux vous faire comprendre.

 

Il y a environ 19 siècles, Marc Aurèle disait :

« L’être humain accompli est celui

Qui a  la  force et  le courage de changer ce qu’il peut changer,

La sérénité d’accepter ce qu’il ne peut pas changer,

La sagesse d’en faire la différence ».

Beaucoup de méthodes de communication actuelles reposent sur cette sentence, gardez la présente à votre esprit.

 

Quelques points essentiels sur le comportement humain :

 

  • Si une personne se comprend mieux elle-même que vous ne vous comprenez vous-même, elle a une longueur d’avance.
  • Si une personne se comprend mieux elle-même et vous comprend mieux que vous ne vous comprenez vous-même, elle va pouvoir mener le jeu à sa guise.
  • Vous ne pouvez pas motiver une personne, vous pouvez seulement créer les conditions dans lesquelles elle va pouvoir se motiver elle-même.
  • Chaque personne est motivée, mais pour des raisons qui lui sont propres, et qui ne sont pas forcément les vôtres.
  • Traitez les autres, non pas comme vous avez besoin d’être traité, mais comme ils ont besoin d’être traités.

 

Prenez le temps de lire et de relire ces quelques phrases, analysez-les et essayez de voir comment elles vont vous aider à mieux communiquer. Ne vous faites pas de soucis, nous allons y revenir régulièrement.

 

Après ce préambule, plongeons-nous dans la Communication interpersonnelle

 

Un constat, la communication est omniprésente, elle est inévitable, elle intervient dans toute activité humaine. Evidemment, lorsque nous parlons de communication, vous pensez à la communication entre individus mais il n’y a pas que ça. De nos jours, les machines communiquent avec nous, elles nous permettent également de communiquer entre nous en abolissant les distances. Les animaux communiquent, tout comme les plantes…

Plongeons-nous plus en détail dans ce concept de communication, en nous limitant uniquement à la « communication interpersonnelle ».

Toute communication implique un  émetteur, un  récepteur, un  message  et un  canal  de communication.

Tous ces éléments sont représentés par le SCHEMA DE WIENER

principe de la communication

Vu comme ça, ça parait simple. On s’imagine la situation suivante : Je te parle, tu m’écoutes, tu me comprends et tu me réponds (éventuellement). Et tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes !!!

Malheureusement, dans la réalité (ne serait-ce que parce que la communication n’est pas que orale), nous sommes très loin de cet idéal, plusieurs éléments viennent compliquer le processus de communication.

 

La communication n’est jamais directe,

L’information est véhiculée par un CANAL qui peut être, par exemple, la voix, le téléphone, l’écrit, l’image…

  • Tout individu communique avec son être complet, autrement dit tout rentre en ligne de compte : le présent, le vécu, la culture, la famille, les valeurs, les expériences, les désirs, les buts et les objectifs.
  • Elle implique un codage et s’exprime à travers des mots, des gestes, des intonations…
  • La communication est bidirectionnelle. Il y a toujours un feed-back, un message entraîne généralement une réaction dont l’émetteur tiendra compte.
  • Des perturbations peuvent intervenir, qui nuisent à son bon déroulement : répétitions d’informations, mauvaise transmission du message, dénaturation du contenu, perte d’une partie du message.