Cultivez l’art d’être maître de vous.

Lorsque vous faites appel à un coach, ce n’est pas en lui qu’il faut avoir confiance, mais en vous-mêmes, car c’est en vous seul que réside la force qui vous permettra d’atteindre vos buts. Son rôle consiste simplement à vous apprendre à vous servir de cette force.
Les vacances sont déjà bien avancées, pour certains d’entre vous, elles sont même terminées, je vais en profiter pour vous donner un ensemble de points à méditer. N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires.

  • Évitez la colère, car la colère use votre réserve d’énergie; elle vous affaiblit. Elle n’accomplit jamais rien de bon; elle n’est bonne qu’à détruire et restera toujours un obstacle à votre succès.
  • Soyez calmes, doux, bienveillants, sûrs de vous et de plus, apprenez à vous suffire à vous-même. Votre inconscient dirige tout chez vous que ce soit le physique ou le moral. C’est lui qui préside au fonctionnement de tous vos organes, même la plus petite cellule de votre organisme est sous son contrôle par l’intermédiaire de vos nerfs.
  • Craindre la maladie, c’est l’amener à vous.
  • La principale illusion consiste à croire qu’on n’a plus d’illusions.
  • Ne passez pas votre temps à chercher d’hypothétiques maladies que vous pourriez avoir, ce serait le meilleur moyen, si vous n’en avez pas de réelles, de vous en créerez d’artificielles.
  • Ayez la certitude d’obtenir ce que vous cherchez et vous l’obtiendrez, pourvu que cette chose soit raisonnable.
  • Pour devenir maître de soi-même, il suffit de penser qu’on le devient…
  • Vos mains tremblent, vos pas sont incertains, dites-vous bien que tout cela est en train de disparaître, et peu à peu cela disparaîtra.

Ne discutez jamais des choses que vous ne connaissez pas : autrement vous ne direz que des sottises. Les choses qui vous semblent extraordinaires ont toutes une cause naturelle; si elles vous paraissent extraordinaires, c’est que cette cause vous échappe. Lorsqu’elle vous est connue, il n’y a plus rien pour vous que de naturel.

 

Volonté et imagination

Quand il y a conflit entre la volonté et l’imagination, c’est toujours l’imagination qui l’emporte. Dans ce cas trop fréquent, hélas! Non seulement nous ne faisons pas ce que nous voulons, mais le contraire de ce que nous voulons. Exemple : plus nous voulons dormir, plus nous voulons trouver le nom d’une personne, plus nous voulons nous empêcher de rire, plus nous voulons éviter un obstacle en pensant que nous ne pouvons pas, plus nous sommes surexcités, plus le nom nous fuit, plus notre rire éclate, plus droit nous courons sur l’obstacle.

C’est donc l’imagination et non la volonté qui est la première faculté de l’homme; aussi est-ce commettre une grave erreur que de recommander aux gens de faire l’éducation de leur volonté, c’est l’éducation de leur imagination qu’ils doivent faire. Les choses ne sont pas pour nous ce qu’elles sont, mais ce qu’il nous semble qu’elles sont (revoyez l’exercice de la perception pour ne être convaincu); ainsi s’expliquent les témoignages contradictoires de personnes qui se croient de bonne foi.

Lorsque vous vous faites consciemment de l’autosuggestion, par exemple en continuant de réciter chaque jour « Tous les jours, à tous points de vue, je vais de mieux en mieux », faites-le naturellement, simplement, avec conviction et surtout sans aucun effort. Si l’autosuggestion inconsciente (et souvent mauvaise) se réalise si facilement, c’est parce qu’elle est faite sans effort, par exemple en ressassant des idées noires.

 

Tirez les leçons du passé

Une technique très populaire que votre journal de bord peut vous aider à accomplir très facilement consiste dans toutes les situations qui surviennent dans votre vie à appliquer le retour en arrière.
Comparez la situation qui vous pose un problème à une situation du passé et trouvez ce que vous avez aimé ou ce que vous avez éprouvé de bien à cette époque. Décidez alors de ce que vous gardez et de ce que vous allez mieux faire ou comment vous pourriez éprouver quelque chose de meilleur. La solution pour vous remettre des erreurs passées et réussir dans le futur est apprendre de vos erreurs mais rappelez-vous que pour réussir, vous devez vous concentrer sur vos points forts plutôt que sur vos points faibles. Si vous vous concentrez plus sur vos points faibles plutôt que sur vos points forts alors immanquablement vous les renforcerez inconsciemment. Ce qui entraînera automatiquement une baisse importante de votre confiance en soi et comme vous le savez, avoir un niveau de confiance en soi bas n’est pas positif. C’est seulement en vous concentrant sur vos forces que vous augmentez votre confiance en soi et votre confiance en soi est un facteur crucial pour vous aider à comprendre vos faiblesses.
Cette compréhension de vos faiblesses vous permettra de les corriger pour construire, par conséquent, une vision positive de la vie qui augmentera grandement vos chances de succès.

Donc, en notant vos expériences dans votre journal vous êtes capable de revenir en arrière et d’avoir une compréhension plus claire de votre mode de fonctionnement.

N’oubliez pas que ce sont vos ressentis qui finalement déterminent comment vous pensez et comment vous pensez détermine comment vous prospérerez dans la vie.