Commencez par simplifier les choses

Il s’agit juste de faire preuve d’un peu de bon sens, le plus vous allez vous simplifier la vie, le plus votre vie deviendra facile et le plus vous vivrez d’une manière simple et épurée. Si j’ai un bon conseil à vous donner, c’est de vous débarrasser du superflu qui encombre votre maison. Vous savez, tous ces objets que l’on conserve pour le cas où, ou par sentimentalisme, et que vous savez très bien qu’ils ne serviront plus jamais.

Quand votre maison déborde d’objets inutiles, ces objets tendent à vous distraire. Et nous savons tous ce qui arrive quand il y a trop de distraction, ça nous empêche de penser et d’agir intelligemment. Ça devient une source de distraction, et qui dit distraction, dit remettre à plus tard.

Commencez par faire le tour de votre logement et faites une liste de tout ce dont vous n’avez pas vraiment besoin. Par exemple, avez-vous vraiment besoin trois grille-pain dans la cuisine ? Je sais que pour certains, il est difficile de se débarrasser des objets. Mais, c’est une évidence: pour faire de la place, il faut oser jeter !

Bien sûr, évitez d’évoquer tous les souvenirs rattachés à une chose, le sentimentalisme n’a pas sa place ici. Évitez surtout  de vous demander pendant des heures si un objet peut encore servir . La règle est simple, si ça n’a pas servi depuis plus d’un an, vous pouvez vous en débarrasser.

 

Les membres de la famille peuvent vous aider

Demandez à votre conjoint et à vos enfants de vous aider à faire un inventaire de toutes ces choses qui vous encombrent. Votre conjoint peut faire le garage et le sous-sol, ou la cuisine et le salon. Vos enfants peuvent faire leur chambre à coucher. Stipulez que vous attendez ces listes dans un temps limité, en trois jours, par exemple et surtout pas plus tard. Expliquez-leur pourquoi tout ce qui est devenu indésirable doit être évacué du logement.

Si vous Expliquez clairement vos intentions, tout le monde comprendra (avec plus ou moins de réticences, je l’admets) mais ils comprendront et seront plus disposés à coopérer.

 

Ne remplacez pas les vieilleries dans la foulée

Il peut y avoir un cercle vicieux dans l’action que nous venons d’évoquer. Ce n’est pas parce que nous venons de jeter toutes les choses qui gênaient qu’il faut les remplacer tout de suite par du matériel neuf. C’est vraiment contre productif et à l’opposé du but recherché.

Vous venez de vous débarrasser de tout ce bric-à-brac non désiré, ce n’est pas pour ré-encombrer la maison aussitôt avec le même matériel en neuf. Expliquez à vos proches qu’il y avait une raison spécifique pour laquelle cette action de nettoyage a été entreprise, notamment que ces objets ne servaient plus, et qu’il est par conséquent inutile de les remplacer.
Encouragez-les à réfléchir à deux fois avant d’acheter du nouveau matériel.

 

Quelques exemples concrets

  • Pourquoi acheter un livre qu’on ne va consulter qu’une ou deux fois ? Peut-être que vous pouvez l’emprunter à la bibliothèque ou, pourquoi pas, le consulter en ligne.
  • Certains aiment les outils, au point de remplir un mur entier avec toutes sortes outils. Posez-vous une question simple, quels sont ceux qui n’ont pas été utilisés pendant plus d’un an ? C’est peut-être le moment de vous en séparer.
  • D’autres aiment les vêtements, analysez votre garde-robe. Même chose que pour les outils, s’il y en a que vous n’avez pas portés pendant plus d’un an, c’est peut-être le moment d’appeler « Emmaüs » et de vous en séparer.

L’avantage est que dès que le placard est à moitié vide et que vous pouvez enfin distinguer les murs de la pièce, vous aurez peut-être envie de continuer à tout réorganiser.

 

Le budget de votre maison va s’améliorer

S’il existe bien une source de procrastination dans la maison, c’est bien la budgétisation des dépenses. Beaucoup de personnes perçoivent cette tâche comme une corvée et décident de la reporter indéfiniment. De plus, ça touche ce point hyper-sensible qui est l’argent.

Remettre à plus tard ou faire le mort ne sert à rien. Même si vous voulez l’ignorer, votre budget va se rappeler à vous. Les factures s’accumulent et, chez certains, restent même pendant des semaines au fond d’un tiroir… jusqu’au moment où vous recevez les premières lettres de rappel, souvent avec des majorations. Et si vous persistez à ne pas vouloirs vous en occuper, vos abonnements seront coupés !

S’il est facile pour un gouvernement de se trouver en déficit, c’est encore plus facile pour le commun des mortels de tomber dans le même piège. Alors, n’attendez pas qu’il soit trop tard et prenez le taureau par les cornes !