La peur d’être heureux

Avant d’aller plus loin, nous allons nous pencher sur un concept étonnant que j’ai eu l’occasion de vérifier tout au long de mon expérience de consultant.
La plupart des personnes que je forme ont peur d’être heureuses, elles sont persuadées qu’il est injuste qu’elles soient heureuses alors que leurs proches ne le sont pas. Il est vrai que, de nos jours, voir quelqu’un de « trop » heureux à quelque chose d’incongru. Ne vous laissez pas prendre au piège : Assumez votre bonheur

Assumez votre bonheur, c’est la seule attitude à poursuivre. Même si ça en choque quelques-uns, persistez, vous verrez que le bonheur peut être contagieux.
Avant d’aller plus loin, installez-vous confortablement, si vous pouvez vous allonger tant mieux, mais ce n’est pas indispensable. Un fauteuil confortable fait très bien l’affaire, voire une chaise de bureau mais attachez-vous à éliminer un maximum de tension dans votre corps. Laissez-vous aller !
Revenons sur l’exercice de cohérence cardiaque que nous avons vu il y a quelques semaines. C’est le moment où jamais de prendre 3 minutes de votre temps pour vous sentir parfaitement détendu.
Ça y est, vous êtes détendus ?

 

Devenir responsable de sa vie

Vous pouvez aborder la manière de devenir responsable de votre vie, cette action va se faire en 3 étapes :

Étape 1 : Définissez vos besoins.

Définissez vos besoins par rapport à vous-même et non pas par rapport à ce que les autres attendent de vous.
Si vous me suivez depuis un certain temps et que vous avez pris l’habitude de vous servir de votre journal de bord. Vous avez noté régulièrement votre cadeau du jour et réalisé la liste de vos qualités. A partir de là, la suite ne vous posera aucun problème, vous connaissez vos besoins, vous savez ce qui vous apporte du plaisir et vous savez ce pourquoi vous êtes le plus doué. Vous êtes à l’écoute de vous-même.
Maintenant, prenez votre journal et définissez précisément quels sont ces besoins.

  • Mettez noir sur blanc ce que vous attendez de votre vie et notez également que vous allez tout mettre en œuvre pour atteindre votre objectif.
  • En écrivant la liste de vos besoins vous vous préparez à faire le maximum pour les réaliser. N’oubliez pas que vos besoins doivent être en accord avec votre «moi profond» et avec vos croyances.
  • Encore une fois, le fait de tout noter vous permet de donner vie à vos actions. Vous ne pouvez prétendre à atteindre un objectif qu’à condition de savoir exactement en quoi consiste cet objectif.

Étape 2 : Expliquez vos besoins aux autres

Il est très important de comprendre que toutes les personnes qui forment votre entourage, que ce soit votre entourage personnel ou professionnel, ne sont pas responsables de votre bonheur. Votre bien-être ou votre mal-être, en règle générale, les indifférent.
Ils ne sont pas, non plus, censés interpréter vos attentes.
Lorsque vous assumez votre bonheur, vous faites savoir à votre entourage qui vous êtes et quels sont vos besoins, vous prenez également la responsabilité de leur exprimer vos besoins de manière claire et précise.

Étape 3 : Définissez ce que vous êtes prêt à abandonner

Vous avez su définir vos priorités, vous avez également pu les exprimer à votre entourage. Lorsque le besoin s’en fait sentir, vous savez demander aux autres ce qui est nécessaire à votre réussite. C’est là que peuvent commencer les premiers problèmes car les autres ne sont pas obligés d’accéder à votre demande. De nombreuses personnes n’aiment pas voir les membres de leur entourage changer, n’oubliez pas que même si c’est bon pour vous, eux ressentent souvent ces changements et ne les apprécient pas forcément. Certains les voient même comme une forme de tromperie, d’autres ne comprennent pas que l’on puisse être heureux s’ils ne le sont pas eux-même.
Ne perdez pas de vue que votre équilibre et votre bien-être ne doivent pas obligatoirement se réaliser en faisant souffrir vos proches.
Dans cette troisième étape, vous allez devoir analyser plus profondément vos besoins.
Vous serez amenés à faire des choix qui peuvent être

  • L’abandon d’une partie de vos besoins.
  • La recherche d’une autre solution pour les satisfaire.
  • La remise en cause d’une relation ou un départ sur de nouvelles bases.

Rassurez-vous, même si vous ne les réalisez pas tous immédiatement, commencer par satisfaire une partie de vos besoins est déjà une source d’épanouissement.
Lorsque les membres de votre entourage s’apercevront des bienfaits de votre transformation, ils vous permettront peut-être de tous les réaliser sans avoir à faire de choix, surtout si les bienfaits leur profitent à eux aussi.
Dans le cas contraire, la spiritualité orientale nous enseigne que tout est toujours en évolution. Par conséquent, tout ce à quoi vous vous attachez est appelé à évoluer et/ou à disparaître.

En apprenant à lâcher prise, vous éviterez de vous sentir frustrés et impuissants, sans compter la sensation de «sur place» que provoque un refus (ou une impasse).

Maintenant que vous êtes prêts, assumez votre bonheur !!